Avec les abonnements, les constructeurs automobiles imitent le Playbook de Netflix

En 2021, le crédit les relevés de carte sont chargés de frais mensuels de routine : Netflix pour la vidéo, Spotify pour la musique, XBox Game Pass pour les jeux, Peloton pour le fitness, etc., avec des kits repas, des boîtes à vin et des céréales riches en protéines et faibles en glucides. La société de services financiers UBS estime que «l’économie des abonnements», alimentée par les changements dans les habitudes d’achat induits par la pandémie, augmentera de 18% par an au cours des quatre prochaines années, atteignant 1 500 milliards de dollars en 2025.

Maintenant, les constructeurs automobiles veulent se joindre à la fête.

L’idée est simple : nous vous vendrons une voiture avec une caméra de tableau de bord, ou qui peut être conduite en mains libres, ou qui peut vous coacher avec des données télématiques pour être un meilleur conducteur. Mais si vous voulez vraiment utilisation l’un des nouveaux jouets, vous devrez payer un supplément. Remerciez Tesla d’avoir popularisé l’idée que les voitures pourraient être mises à jour avec un logiciel même après avoir quitté le terrain.

General Motors a déclaré aux investisseurs ce mois-ci que les services d’abonnement pourraient rapporter 20 à 25 milliards de dollars supplémentaires par an d’ici 2030. La société affirme que 4,2 millions de clients paient déjà pour ses services de sécurité OnStar, qui incluent une application qui coûte 15 $ par mois. La startup de véhicules électriques Rivian a déclaré dans des documents financiers récents qu’elle pourrait rapporter 15 500 $ supplémentaires sur la durée de vie de chaque voiture avec des services logiciels, y compris une fonction de conduite autonome et des abonnements à l’infodivertissement, à la connectivité Internet et aux diagnostics. L’été dernier, BMW a créé le buzz – et la consternation – avec des plans pour facturer, par le biais des frais d’abonnement, des fonctionnalités telles que les sièges chauffants. Aux États-Unis, le constructeur automobile propose des abonnements pour une caméra embarquée et un démarreur à distance.

Au cours des dernières années, les constructeurs automobiles ont élaboré des plans pour passer d' »une industrie qui vend des produits à une industrie qui vend des services et des produits », explique Brian Irwin, qui dirige la pratique automobile et mobilité au sein du cabinet de conseil Accenture. Les véhicules d’aujourd’hui sont livrés avec plusieurs puces informatiques, caméras et capteurs, et donc l’opportunité alléchante d’utiliser des données détaillées pour créer et vendre de nouveaux produits.

L’évolution de l’industrie vers l’électrification pourrait rendre l’idée plus attrayante. « Les consommateurs voient les véhicules électriques comme une nouvelle technologie qui permet de nouvelles choses », déclare Alan Wexler, qui supervise les services connectés et les informations sur les données chez General Motors. Cela signifie qu’ils sont également prêts à envisager de payer leurs voitures d’une nouvelle manière. En fait, les constructeurs automobiles adoreraient que vous commenciez à considérer vos roues comme une « plate-forme », un appareil semblable à un smartphone qui nécessitera quelques achats d’applications supplémentaires pour s’adapter parfaitement à votre style de vie.

En 2019, BMW est revenu sur son intention de facturer aux conducteurs des frais annuels pour utiliser Apple CarPlay, illustré ci-dessus.

Photographie : BMW