Examen BYD Seal 2024 : prix, spécifications, disponibilité

Voiture compacte de taille familiale, la BYD Seal vise sans vergogne à affronter la Tesla Model 3. Cela dit, elle est plus grande que l'Américaine dans toutes les dimensions, notamment en longueur (4 800 millimètres contre 4 694 millimètres pour la Model 3). et empattement (2 920 millimètres contre 2 875 millimètres). Le résultat est une voiture plus spacieuse avec un espace intérieur similaire à celui d’un véhicule d’une classe supérieure.

Élégante et avec un coefficient de traînée supérieur au modèle 3 de seulement 0,219 Cd, la Seal est la version de production du concept Ocean-X de 2021. C'est dans ce concept que BYD a révélé l'eplatform 3.0 qui sous-tend toutes ses voitures actuelles.

De meilleures lames

Comme nous l'avons écrit dans notre examen du BYD Atto 3, la conception brevetée du pack « batterie lame » de la société vise à le distinguer des autres fabricants. Il s'agit d'un élément clé de la plate-forme Seal et il dispose les batteries au lithium fer-phosphate (LFP) selon une conception en forme de lame.

BYD affirme que son utilisation du LFP comme matériau de cathode en fait une batterie plus sûre que les alternatives lithium-ion conventionnelles. Il se vante également d’une stabilité thermique améliorée et d’une densité énergétique plus élevée que ses concurrents. La conception du Blade signifie également que les dommages causés par la perforation de la batterie lors d'une collision sont moins susceptibles de provoquer un emballement thermique et un risque d'incendie, explique BYD.

Le Sceau présente également ce que BYD prétend être le premier système de transmission électrique 8-en-1 au monde, avec un rendement global de 89 pour cent. Celui-ci combine le moteur d'entraînement, l'onduleur, la transmission, le chargeur embarqué, l'AC/DC, l'unité de distribution d'énergie, l'unité de commande du véhicule et le système de gestion de la batterie. La plate-forme est également capable de recharger à 800 volts (comme Kia et Hyundai), mais alors que dans d'autres véhicules électriques, cela signifie souvent la possibilité d'une recharge CC ultra-rapide, le Seal est limité à une puissance moyenne de 150 kW.

Il existe également un système de chauffage et de refroidissement direct pour la batterie, qui augmente l'efficacité thermique jusqu'à 20 %. BYD affirme également qu'une efficacité thermique améliorée peut également signifier une amélioration de 20 % de l'autonomie par temps froid.

Il est intéressant de noter que la batterie à lames du Seal fait partie intégrante de l'architecture eplatform 3.0 du Seal et permet une construction cellule-corps (CTB), dans laquelle la batterie elle-même est incorporée dans la structure du véhicule, améliorant ainsi la rigidité.

CTB signifie que les batteries ne constituent plus un poids mort dans la voiture, mais font désormais partie de la structure porteuse, le dessus de la batterie constituant effectivement le plancher de la voiture. Cela signifie que la rigidité en torsion peut atteindre 40 500 Nm/degré, ce qui correspond à peu près au niveau d’une voiture de luxe.

Conduite raffinée

L'image peut contenir des meubles de chaise de véhicule de transport de voiture et un hayon

La qualité de conduite à basse vitesse peut faire défaut, mais une fois à la vitesse supérieure, le Seal est amusant à conduire.

Tout cela se traduit par une bonne maniabilité avec une conduite confortable et quelque peu raffinée à grande vitesse. Ce look assez conventionnel mais non déplaisant est quelque peu séduisant, puisqu'il y a une répartition du poids 50/50 et une suspension à double triangulation à l'avant pour donner une configuration sportive.

François Zipponi
Je suis François Zipponi, éditorialiste pour le site 10-raisons.fr. J'ai commencé ma carrière de journaliste en 2004, et j'ai travaillé pour plusieurs médias français, dont le Monde et Libération. En 2016, j'ai rejoint 10-raisons.fr, un site innovant proposant des articles sous la forme « 10 raisons de... ». En tant qu'éditorialiste, je me suis engagé à fournir un contenu original et pertinent, abordant des sujets variés tels que la politique, l'économie, les sciences, l'histoire, etc. Je m'efforce de toujours traiter les sujets de façon objective et impartiale. Mes articles sont régulièrement partagés sur les réseaux sociaux et j'interviens dans des conférences et des tables rondes autour des thèmes abordés sur 10-raisons.fr.