La croissance est synonyme de composabilité, brique par brique

La composabilité est de plus en plus disponible. « Atteindre la composabilité il y a dix ans était difficile, coûteux et exclusif », explique Janakiram MSV, analyste chez Janakiram & Associates. Dans cette atmosphère, ne pas faire le changement peut être plus coûteux. Le principal avantage est l’agilité, et il obtient des résultats à court et à long terme.

« Une approche semblable à une brique Lego »

L’infrastructure composable s’appuie sur la conteneurisation, c’est-à-dire sur le conditionnement individuel des logiciels avec uniquement les composants de système d’exploitation requis, et permet au service informatique d’apporter rapidement et facilement des modifications importantes et mineures au sein d’une architecture commune. Le service informatique utilise un outil de gestion de conteneurs, tel que Kubernetes, pour orchestrer et automatiser les conteneurs.

Kubernetes est une plate-forme open source qui unifie la solution en un seul pool de ressources. Le service informatique peut échanger ou modifier un conteneur, avec peu d’implications, voire aucune, pour le reste de l’écosystème. « Les conteneurs sont une approche de type brique Lego pour la gestion de l’infrastructure et des applications », note Janakiram. « Grâce à l’open source, Kubernetes est devenu la référence universelle en matière de gestion des conteneurs. »

En simplifiant le changement, une approche composable réduit la dette technique, c’est-à-dire le coût du travail technique supplémentaire lorsque les équipes utilisent des raccourcis pour respecter les délais, en privilégiant la rapidité à la conception. « La possibilité de mettre à niveau, de gérer et de mettre à l’échelle des composants individuels de manière sélective est le principal avantage de la composabilité », déclare Janakiram.

Un nouveau paradigme technique

La modernisation basée sur une architecture composable place les logiciels hérités dans des unités de conteneurs, explique Janakiram. Les changements d’échelle vers le haut et vers le bas, ou les corrections de bogues, peuvent être traités au niveau du composant. Des fonctionnalités peuvent être ajoutées ou supprimées de manière modulaire.

Le fractionnement de l’infrastructure en blocs de construction plus petits vous permet de réutiliser les composants à des fins multiples. Par exemple, les entreprises de logiciels en tant que service (SaaS) utilisent des applications mutualisées, où une seule instance de logiciel est utilisée par plusieurs clients distincts, pour différentes personnes. Ces entreprises économisent de l’argent et améliorent leurs performances, déclare Janakiram.

À l’aide de conteneurs, les entreprises peuvent personnaliser un environnement multilocataire pour un client sans avoir à repartir de zéro. « Une application mutualisée conçue pour différentes personnes et clients réalise des avantages significatifs en termes de coûts et de performances grâce à une architecture conteneurisée et composable », explique Janakiram.

Téléchargez le rapport complet.

Ce contenu a été produit par Insights, la branche de contenu personnalisé de MIT Technology Review. Il n’a pas été rédigé par la rédaction de MIT Technology Review.