Le mermaiding : la nouvelle discipline aquatique qui fait mincir

La nage de sirène ou le mermaiding s’impose peu à peu dans l’hexagone. Développée aux États-Unis plus précisément en Californie, cette discipline aquatique est apparue en France en 2014. Elle a aujourd’hui le vent en poupe auprès de la gent féminine surtout à cause de ses nombreux bienfaits pour la santé. Que faut-il savoir de ce nouveau sport qui attire tant de monde ? Quels sont les bienfaits de la pratique du mermaiding ? On vous livre tout dans cet article.

Qu’est-ce que le mermaiding ?

Autrefois appelé ballet nautique, le mermaiding est devenu de nos jours une activité complète qu’il ne faut pas d’ailleurs confondre avec la natation synchronisée. Le mermaiding a vu le jour aux États-Unis et permettait aux habitants de cette région d’apprendre à se déplacer sous l’eau ou dans l’eau en ondulant avec des jambes recouvertes de mono nageoire aussi appelé monopalme . Ce sport aquatique se pratique aussi bien en piscine ou en mer. Il permet de travailler les bras et les jambes. C’est un sport qui permet au pratiquant de mieux dessiner sa silhouette.

Pratiquer le mermaiding avec une queue de sirène & un monopalme

On a déjà connu la nage papillon, le crawl ou la brasse. Désormais, la place est faite pour la nage sirène : le mermaiding. C’est un sport qui permet de se transformer en sirène et pour ça il faut disposer de la bonne tenue : une queue de sirène. En effet, une queue de sirène est le principal équipement dont on a besoin pour bien pratiquer cette discipline. Elle est généralement conçue en tissu, en silicone, ou en spandex. Cet équipement se porte jusqu’à la taille et est souvent accompagné d’une monopalme. La queue de sirène est loin d’être un jouet. C’est un tissu bien épais que celui d’un maillot de bain. Elle est souple et rigide afin de permettre la propulsion du corps dans l’eau.

Qui peut nager comme une sirène ?

La nage sirène est une discipline qui attire beaucoup les femmes. Cependant, les hommes peuvent également s’y adonner si leur rêve est de devenir un triton de l’Atlantide. C’est donc une discipline aquatique à la portée de tout le monde. Cependant, l’âge minimum requis est de 7 ans. Outre cette restriction, la pratique du mermaiding nécessite la maîtrise de la nage sous-marine en apnée. De plus, avoir les jambes dans une monopalme peut poser des soucis à certaines personnes. C’est la raison pour laquelle il est souvent recommandé aux débutants en mermaiding de faire quelques exercices avant ou de passer par une petite formation avant de se lancer. Bonne nouvelle ! Les écoles de mermaiding poussent aujourd’hui en France comme des champignons. Vous pouvez facilement en trouver dans votre région. Vous aurez la possibilité d’apprendre les rouages de cette discipline à travers des exercices spécifiques.

Pourquoi faut-il pratiquer la nage sirène ?

Si à la base la nage sirène est une activité ludique et amusante, force est de constater que c’est une activité plus sportive qu’il ne le paraît. C’est une pratique qui nécessite plus de travail de cardio et de gainage. Il suffit juste de porter la queue de sirène pour remarquer que les genoux se collent et que le corps se gaine aussitôt. C’est un sport qui permet d’affiner le corps voilà pourquoi il est très prisé des femmes.

En effet, la nage sirène ou mermaiding permet de solliciter certains muscles du corps tels que les abdos qui se contractent du début jusqu’à la fin de la séance. De même, les jambes et la ceinture dorsale sont également sollicitées. Lorsque la nage est accompagnée des bras, tout le buste est sollicité que ce soit les biceps et les triceps.

5/5 - (1 vote)