En ce qui concerne les suites bureautiques open source, la plupart des gens choisissent OpenOffice ou LibreOffice, et ils se ressemblent tous deux étrangement. Ce n’est pas surprenant car ils ont tous deux commencé avec exactement la même base de code. Cependant, l’équipe LibreOffice a récemment écrit une lettre ouverte au projet Apache – les gardiens actuels d’OpenOffice – leur demandant de rediriger les nouveaux utilisateurs vers le projet LibreOffice. Leur logique est qu’OpenOffice a une énorme reconnaissance de nom, mais n’a pas eu de nouvelle version majeure depuis plusieurs années. LibreOffice, par contre, est un projet très actif. Nous pourrions argumenter ce cas de toute façon, mais nous ne le ferons pas. Mais cela nous a fait réfléchir à la façon dont les choses sont arrivées ici.

Tout a commencé lorsque l’Allemand Marco Börries a écrit StarWriter en 1985 pour le Zilog Z80. En 1986, il a créé une société, Star Division, portant le traitement de texte sur des plates-formes telles que CP / M et MSDOS. Finalement, la société a ajouté d’autres programmes de suite bureautique et avec la prise en charge de DOS, OS / 2 et Windows, la suite est devenue StarOffice.

Le programme était beaucoup moins cher que la plupart des concurrents, coûtant environ 70 $, mais en 1999, ce prix a incité Sun Microsystems à acheter StarOffice. Nous ne voulons pas dire qu’ils ont acheté un exemplaire ou une licence, ils ont tout acheté pour un peu moins de 74 millions de dollars. L’histoire était que c’était toujours moins cher que d’acheter une licence pour chaque employé de Sun, d’autant plus que la plupart avaient à la fois une machine Windows et une machine Unix qui nécessitaient encore une certaine capacité.

Soleil en charge

Sun a fourni StarOffice 5.2 en 2000 en téléchargement gratuit pour un usage personnel, ce qui a donné beaucoup d’attention au logiciel. Il a finalement publié une grande partie du code sous une licence open source produisant OpenOffice. Sun a contribué au projet et a périodiquement instantané le code pour commercialiser les futures versions de StarOffice.

C’était la situation pendant un moment. StarOffice 6.0 correspondait à OpenOffice 1.0. En 2003, la version 1.1 est devenue StarOffice 7. Quelques années plus tard, StarOffice 8 / OpenOffice 2.0 est apparu et en 2008, nous avions StarOffice 9 avec OpenOffice 3.0 juste avant qu’Oracle n’entre en scène.

Puis est venu Oracle

En 2010, Oracle a acheté Sun. Tout. Ils ne semblaient pas avoir beaucoup de plan pour certaines des choses qu’ils achetaient et StarOffice était l’un d’entre eux. Ils ont renommé le programme Oracle Open Office. Ils ont également fait des choses étranges avec les licences. Par exemple, StarOffice 9 n’était plus gratuit pour les clients éducatifs, mais ils pouvaient utiliser StarOffice 8 ou, bien sûr, s’en tenir à OpenOffice et renoncer au support.

En 2011, Oracle a décidé de supprimer l’offre commerciale, laissant OpenOffice, le gardien communautaire officiel de la flamme StarOffice. Ils ont confié la responsabilité à l’Apache Software Foundation.

Apparemment, cependant, StarOffice 5.1 fonctionnera toujours sous Windows 10 comme [RickMakes] démontre dans la vidéo suivante:

Open Source et l’essor de LibreOffice

Bien sûr, une fois que le code est devenu open source vers 2000, les gens étaient libres de créer des projets dérivés et ils l’ont fait. Bien qu’il y ait eu plusieurs fourchettes notables, notamment NeoOffice et Go-oo, seul LibreOffice a vraiment été robuste, même si NeoOffice et l’OpenOffice d’origine sont toujours actifs. Cependant, NeoOffice cible uniquement le Mac. La chronologie est un peu un grattoir à la tête, mais Wikipédia a ce superbe graphique qui le présente:

Quand Oracle est entré en scène, la plupart des développeurs OpenOffice ont formé LibreOffice. LibreOffice a fait l’objet d’un développement très actif depuis lors, et la plupart des distributions Linux l’utilisent désormais comme suite bureautique par défaut. Selon la lettre de LibreOffice, ils ont eu 15000 validations de code en 2019 contre 595 dans OpenOffice sur la même période. Ils ont eu 13 versions majeures, alors qu’OpenOffice n’a pas eu de version majeure depuis six ans.

Particularité de la licence

Nous ne sommes pas des avocats open source – ni aucune sorte d’avocats, d’ailleurs – mais l’un des problèmes vient de la façon dont les deux projets ont leurs licences. OpenOffice utilise la licence Apache, tandis que LibreOffice utilise une double licence LGPLv3 / Mozilla Public.

Pour certaines raisons juridiques, tout ce que fait OpenOffice peut être incorporé dans LibreOffice, les termes de la licence le permettent. Mais si LibreOffice ajoute quelque chose, prenez l’incorporation de polices, par exemple, OpenOffice ne peut pas légalement incorporer ce code. Si vous voulez les détails, vous pouvez lire cet article contemporain de la Free Software Foundation. Ceci est encore compliqué par des problèmes avec IBM fournissant du code de Lotus Symphony qui n’a peut-être pas été correctement placé dans le domaine open source.

Retour à la lettre

C’était un voyage, mais qu’en est-il de cette lettre ouverte que LibreOffice a envoyée au projet Apache plus tôt ce mois-ci? Nous pourrions discuter des deux côtés de la lettre. D’une part, vivre dans le monde open source consiste à comprendre que d’autres personnes peuvent développer et développeront des projets parallèles. Cependant, nous pouvons comprendre la frustration que certaines personnes se tournent vers OpenOffice et pensent qu’il n’y a rien de nouveau. Bien sûr, il existe également d’autres suites open source, mais étant donné le statut de frère des deux projets, nous pouvons voir leur point. Mais les utilisateurs pourraient être tout aussi heureux d’aller à Calligra (anciennement KOffice) ou OnlyOffice, qui sont également open source.

Qu’est-ce que tu penses? OpenOffice doit-il jeter l’éponge? Commencez à commenter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire !
Entrez votre nom ici