Outline 2022 : tout le monde devrait aller à une soirée de démonstration

La communauté des lecteurs de Hackaday est diversifiée et talentueuse, et nous fournit beaucoup de motivation, de commentaires, de connaissances et bien sûr de trucs sympas à vous montrer. Il contient de nombreux flux d’intérêt, mais il est prudent de dire que nous sommes plus orientés vers la scène matérielle ici. L’un de ces flux parallèles qui se chevauchent beaucoup est la scène de démonstration, ce domaine dans lequel la programmation, l’art et la musique se rejoignent et poussent le matériel informatique à la limite de ses capacités à la poursuite des œuvres les plus accrocheuses. J’ai fait un road trip avec un ami à Outline, une petite fête de démonstration organisée dans une ferme de l’est des Pays-Bas, pour jeter un coup d’œil de près sur le monde des démos en tant qu’étranger axé sur le matériel.

Comme un camp de hackers, mais la musique est meilleure

Une photo de Thrive, une démo de 256 octets pour la console fantastique TIC-80.
Une photo de Thrive, une démo de 256 octets pour la console fantastique TIC-80.

Si je voulais résumer la saveur d’Outline, je le décrirais comme très similaire à un petit camp de hackers, mais avec une meilleure musique et une meilleure fête. Les hackerspaces sont remplacés par des groupes de démonstration et des graphismes impressionnants remplacent les robots et l’électronique, mais l’ambiance des personnes passionnées par la compréhension de bas niveau de la technologie est exactement la même. Même certains des mêmes visages font leur apparition. Sur les bancs se trouvent des PC modernes de haute qualité aux côtés de consoles et de micro-ordinateurs classiques, sur l’écran du projecteur se trouvent des shaders de codage en direct ou certaines des démos les plus reconnaissables du passé et du présent, et dans l’air se trouve un mélange éclectique de live-DJ EDM et de chiptunes.

En tant qu’outsider lors d’un premier événement demoscene, il est difficile d’apprécier le travail d’un point de vue comparatif, alors que comme la plupart d’entre nous, je connais pas mal de démos qui sont devenues populaires, je ne suis pas assez bien équipé pour parler du code et les techniques qui les sous-tendent Mais je peux parcourir les différentes sections du concours, et puisque tout est en ligne, je peux en lier quelques-unes. Le concours est divisé en plusieurs sections, qui concernent en gros des démonstrations sans objet à technologie complète, des démos à espace limité de 256 octets et 128 octets et des démos à l’ancienne pour le matériel de rétro-informatique. Chacun est un test de l’habileté du programmeur à intégrer le plus dans le moins de ressources, et pour ceux qui apprécient de telles choses, c’est l’intelligence de la technique qui produit la démo qui attire autant que l’apparence de la chose. Je ne pense pas avoir jamais exercé une telle maîtrise sur aucun des ordinateurs que j’ai possédés. Parcourez donc les entrées et émerveillez-vous devant leur ingéniosité. Mes favoris esthétiques personnels étaient Thrive by [Agenda] pour la console fantasy TIC-80 et Il est temps par [Guideline] pour Windows, mais vous pouvez avoir des goûts différents.

N’oubliez pas le matériel

Mine Storm 4D, sur un écran holographique lenticulaire.
Mine Storm 4D, sur un écran holographique lenticulaire.

Au-delà de l’ambiance et des démos elles-mêmes, il y avait un peu de matériel pour les passionnés de rétro-ordinateur. L’Atari Falcon et le Jaguar n’étaient pas destinés à mettre le feu au monde lorsqu’ils sont apparus, mais ils étaient là pour ceux d’entre nous qui bavaient dessus à l’époque pour les convoiter une fois de plus.

Si le matériel d’origine ne suffisait pas, il y avait du matériel de rétro-informatique nouvellement créé, avec quelques cartes FPGA Amiga minimig montrant Workbench. La vedette du salon du matériel est cependant allée à Mine Storm 4D, une version du jeu classique Vectrex Tempête de mines fonctionnant sur un PC, pour l’affichage du portrait holographique de Looking Glass Factory. Avec ma superpuissance visuelle, je n’ai pas tout à fait obtenu un effet 3D, mais j’ai définitivement obtenu l’effet holographique en bougeant la tête.

N’ayant jamais été à une soirée de démonstration, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, mais je peux dire en toute sécurité que j’ai passé un moment fantastique, vu beaucoup de choses vraiment cool et me suis fait des amis en cours de route. Si vous n’êtes jamais allé à une soirée de démonstration parce que ce n’est pas tout à fait votre scène, tout ce que je peux dire, c’est que vous devriez essayer. Chaque hacker de matériel devrait se rendre à une soirée de démonstration !