Depuis 1996, la série de jeux Pokemon a traversé huit générations distinctes, qui correspondent à peu près à la lignée des systèmes de jeux portables de Nintendo. Alors que la liste des « monstres de poche » a été régulièrement mise à jour, les joueurs ont eu la possibilité d’intégrer les Pokémon capturés des anciens jeux dans les versions les plus récentes. Mais il y a toujours eu une lacune dans cette capacité. En raison de différences matérielles, les générations de jeux Game Boy et Game Boy Color étaient physiquement incapables de communiquer avec les titres publiés pour la Game Boy Advance.

Mais bientôt, ce ne sera peut-être plus le cas. [Selim] travaille dur sur Transporteur Poke de Lanette, une solution matérielle et logicielle pour amener Pokemon des jeux de première et deuxième génération aux jeux GBA de troisième génération. Une fois qu’ils y ont été chargés, les joueurs peuvent déplacer les créatures jusqu’aux jeux Pokémon contemporains par des moyens officiels.

Le premier Pokémon à faire le saut générationnel.

Le projet a démarré en juillet 2020, avec [Selim] se concentrant d’abord sur les défis logistiques liés à l’introduction de ces premiers Pokémon dans les nouveaux jeux. Parce que tant de choses ont changé entre les différentes générations, de nombreux contrôles de santé doivent être effectués pendant le transfert. Par exemple, les mouvements et les techniques que les créatures sont capables d’apprendre ne sont pas nécessairement cohérents entre ces premières entrées de la série. Mais après environ un an d’efforts, le côté logiciel a fonctionné de manière fiable sur des jeux émulés, et il était temps de commencer à penser au matériel.

Finalement, [Selim] veut créer un appareil physique dans lequel les joueurs peuvent insérer leurs cartouches Pokemon et déclencher un transfert automatique. Le code est déjà capable de lire et d’écrire sur les cartouches et a été transféré sur Arduino, il n’a donc pas besoin d’un ordinateur pour fonctionner. Quelques prototypes de PCB ont été créés, et au-delà des inévitables bogues, il semble qu’ils soient fonctionnels. Il y a encore des maquettes et des cavaliers à perte de vue, mais c’est la première étape vers la production d’une «machine à remonter le temps» Pokémon dédiée qui peut les transporter de la fin des années 1990 à nos jours.

Avec [stacksmashing] montrant récemment que le Raspberry Pi Pico est assez rapide pour émuler l’accessoire « Link Cable » de la Game Boy, et que le protocole d’échange de Pokémon sur le fil assez bien compris, on se demande si un jour cette technique ne pourrait pas se faire en temps réel entre les ordinateurs de poche liés. Si vous pouvez faire deux copies de Tetris connectez-vous les uns aux autres sur Internet, il semble que vous auriez suffisamment de temps pour jouer avec les statistiques d’un Dracaufeu.