Nos amis de l'équipe Whiskey Pirates m'ont envoyé le badge DEF CON non officiel qu'ils ont construit cette année. L'Internet des batteries QUANTUM fournit l'alimentation et la connectivité aux badges complémentaires les plus importants du DC28. Le devant du badge est absolument magnifique au point que je ne veux pas vraiment souder mes en-têtes supplémentaires et perturber cette esthétique.

Le cuivre plaqué or crée un contraste uniforme et réfléchissant avec le masque de soudure rouge qui occupe la majorité de la façade. Ici, nous voyons la grande attention aux détails que (TrueControl) inclut dans ses badges. La bande blanche de sérigraphie séparant les deux couleurs est recouverte d'un ruban de détail noir qui semble beaucoup mieux que le blanc.

L'antenne du module ESP32 faisant ressortir le dessous de l'extrémité du couvercle en or du badge obtient son propre rectangle du matériau autocollant holographique, le même que la feuille d'autocollants qui était incluse dans la boîte. Les deux décalcomanies sont de petits détails qui font une énorme différence pour vos yeux.

La ligne de neuf LED RVB a des lunettes noires qui vont de pair avec le motif à rayures noires et soulignent la typographie du nom du badge. Ces lumières sont hébergées sur une carte fille soudée au dessous du badge avec une fente pour le passage des LED. Ils sont adressés dans une matrice 2 × 15 qui est scannée en bas par le PSoC5 qui pilote le badge. Cette image basse résolution montre cette carte fille avant la mise en place de la pile au lithium.

Le contrôle utilisateur est assuré par un certain nombre de pavés tactiles capacitifs, un sous le mot DEF, un autre sous le mot CELL, et enfin une rangée de cinq pastilles en forme de chevron juste au-dessus de ces mots. Le rôle du badge est d'alimenter les modules complémentaires, il est donc logique que la recharge soit intégrée via un port micro USB.


Un choix de conception de marque qui mérite d'être mentionné est le traitement de quatre LED blanches, une à côté de chacune des empreintes SAO («Shitty Add-on»). Au début, je pensais que ces découpes utilisaient dans la carte, tout comme la bande RVB, mais ce n’est pas le cas. Au lieu de cela, le cuivre a été maintenu hors de cette zone pour exposer le substrat FR4. Une LED normale à montage en surface est soudée à la main à l'envers pour qu'elle brille vers la carte, en utilisant cette zone d'interdiction dans la conception du PCB comme diffuseur. C’est une astuce que (TrueControl) a utilisée sur le badge de la Force spatiale de l’année dernière, et même si j’ai personnellement trouvé assez difficile de les souder, c’est plus rentable que de se procurer des LED encastrées appropriées.


Comme pour de nombreuses offres de badgelife, il s'agit toujours d'un travail en cours. Le micrologiciel livré avec le badge est toujours en phase «Hello World». Le développement est en cours, mais de nombreuses déclarations de fonctionnalités audacieuses sont faites sur la page GitHub du projet. Les fonctionnalités sans fil prévues comprennent une «Arcade captive» qui peut être connectée via le point d'accès WiFi fourni par l'ESP32. Cela permet d'afficher des analyses de la consommation d'énergie sur chacun des quatre ports SAO, et il est même prévu de créer un réseau maillé qui intègre des fonctionnalités socialement interactives comme une salle de discussion et des messages privés. Sur une batterie?!

En parlant de ces ports SAO, des en-têtes masculins et féminins sont fournis. L'idée est que le DEF CELL peut être utilisé pour alimenter non seulement un add-on, mais aussi un badge. Lorsqu'il est équipé de l'embase femelle, il devient effectivement un add-on pour un autre badge, avec la distinction importante que cet add-on a une batterie au lithium et «back-power» le badge hôte via le port SAO. Est-ce que c'est dans les spécifications? Non, c’est pourquoi cette norme est connue sous le nom de «merde», il existe un risque inhérent à la connexion de périphériques de différents fabricants utilisant ces ports. Mais cela peut fonctionner sans problème, cela dépend vraiment du badge d'hôte.

Avec Bluetooth et WiFi disponibles via l'ESP32, et une broche I2C dans le cadre de chaque empreinte SAO, il devrait être possible d'utiliser DEF CELL pour afficher des changements significatifs sur les cartes complémentaires en fonction des déclencheurs d'Internet ou des appareils à portée sans fil du badge. C’est un hack pour l’avenir, et certainement quelque chose que nous espérons voir autour de vous lors de la DEF CON de l’année prochaine.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire !
Entrez votre nom ici