Remoticon 2021 // Jay Bowles plonge dans le Plasmaverse

Chaque hacker est familier avec les zaps et les grésillements de la bobine Tesla, ou le fracas et le tonnerre des éclairs sur notre Terre sacrée. Ces phénomènes impliquent tous la physique du plasma, un sujet proche et cher à [Jay Bowles’s] cœur. Ainsi, il a honoré Remoticon 2021 avec un discours éclairant nous emmenant dans un plongeon dans le Plasmaverse.

[Jay]La passion de pour le sujet est évidente, étant tombé amoureux de la physique des hautes tensions à l’adolescence. Il a apprécié à quel point la science était tangible, qu’il s’agisse de la lueur de l’éclairage au néon ou de la magie de chauffage du micro-ondes commun. Son discours couvre les expériences et la science qu’il a étudiées au cours des 17 dernières années et dans le cadre de la gestion de sa chaîne YouTube Plasma Channel.

La physique!

La conférence est une formidable plongée dans le monde de l’expérimentation HT, avec [Jay] mettant en vedette trois applications exotiques de la science à haute tension.

La première démonstration est celle de la lévitation électrostatique humaine. Cela nécessite une tension statique très élevée de -60 000 V appliquée au corps via un multiplicateur de tension Cockroft-Walton, tandis que [Jay] est isolé du sol sur un tabouret. [Jay] rappelle au public que la haute tension elle-même n’est pas en elle-même mortelle pour le corps, soulignant le rôle que le courant doit jouer. Une plaque inférieure est alors utilisée, mise au potentiel de terre pour activer l’effet.

Avec la tension appliquée, un « bateau » en aluminium léger lévitera au-dessus de la plaque et en dessous [Jay]la main. C’est un système quasi stable et difficile à entretenir, mais l’expérience fonctionne et la feuille d’aluminium flotte dans l’air. [Jay] passe ensuite en revue la science derrière tout cela, discutant des relations de charge et des autres effets physiques en jeu. Le détail est essentiel, ce qui explique non seulement comment le foil flotte, mais comment il reste en place sans tirer dans une direction.

Il devient seulement plus exotique, avec [Jay] réaffecter le multiplicateur de tension et le tabouret pour plier une flamme électrostatiquement. Ceci est possible car le feu contient de nombreux ions positifs et négatifs qui peuvent être influencés par les champs électriques. C’est un effet qui [Jay] découvert par accident, après avoir laissé une bougie allumée près d’un multiplicateur de haute tension, et remarqué la flamme se penchant vers la source de haute tension.

Les hautes tensions peuvent littéralement diviser une flamme en deux.

Avec son corps chargé à haute tension une fois de plus, [Jay] est capable de « tirer » la flamme vers sa main gauche ou droite, la démonstration s’avérant difficile car il a retiré deux fois la flamme entièrement de la mèche, éteignant la bougie. C’est aussi une expérience dangereuse à certains égards, car il s’agit littéralement d’attirer le feu vers le corps. Dans des conditions plus contrôlées, [Jay] a été capable de réaliser des exploits impressionnants avec cette astuce, pliant et tirant de grandes flammes à sa volonté, allant même jusqu’à « diviser » la flamme d’une bougie dans deux directions.

La dernière démonstration implique un dispositif appelé moteur corona atmosphérique. Plutôt que le courant « élevé » utilisé par les moteurs magnétiques, il repose plutôt sur une haute tension, fonctionnant à des courants extrêmement faibles. La conception repose sur des charges électrostatiques pour faire tourner un rotor plutôt que sur des champs électromagnétiques, et [Jay] explique comment tout cela fonctionne et le compare au fonctionnement d’une roue hydraulique traditionnelle entraînée par gravité. Il souligne également comment le moteur peut être entraîné par l’électricité statique extraite de l’atmosphère elle-même, à l’aide d’un ballon ou d’un drone pour transporter un fil haut dans les airs.

Dans l’ensemble, la conférence constitue un merveilleux plongeon dans le plasmaverse, tout comme le titre le promet. [Jay]Les démonstrations et les explications de sont une excellente introduction pour amener tout pirate informatique à réfléchir aux possibilités de travailler avec la science du plasma haute tension. Il ne reste plus qu’à expérimenter par vous-même !