Si vous possédez un téléphone Android, il y a de fortes chances que vous ayez envie d’un équivalent à l’Apple Watch. Une montre intelligente avec une boutique d’applications robuste, des fonctionnalités granulaires de suivi de la condition physique et de la santé, et une interface intuitive et rapide, apparemment, c’est trop demander ! Ne vous inquiétez pas, tout espoir n’est pas perdu. Il a peut-être fallu un peu plus de sept ans, mais la plate-forme de montres connectées Wear OS de Google s’est réveillée et se prépare enfin à devenir un concurrent viable.

La dernière version de Wear OS 3 a été développée par Samsung, Google et Fitbit (cette dernière appartient à Google). La première montre à l’exécuter est la Galaxy Watch4 et la Galaxy Watch4 Classic de Samsung. Oui, vous avez bien entendu. Samsung, qui perfectionne son système d’exploitation de montres intelligentes Tizen depuis plusieurs années et produit un grand nombre de montres bien faites, a décidé d’essayer une approche différente et de se lancer à la place avec Google.

L’idée est de regrouper les propriétaires de téléphones Android sur un seul système d’exploitation de smartwatch, incitant ainsi les développeurs d’applications à créer des applications pour la plate-forme. Tizen et Wear OS ont tous deux souffert d’une pénurie d’applications sur leurs magasins respectifs – et nous savons tous ce qui se passe lorsque vous n’en avez pas assez (désolé, Windows Phone).

Il faudra du temps pour voir de nouvelles applications sur Wear OS, mais la dernière gamme Watch4 me donne déjà de l’espoir. Et si vous êtes un fan des précédentes montres Galaxy de Samsung, vous serez heureux de savoir que le logiciel ressemble en grande partie à la même chose, avec quelques nouvelles améliorations (et quelques régressions).

Bonnes allures

Photographie : Samsung

Il existe deux modèles : la Watch4 (250 $), disponible en 40 et 44 mm, et la Watch4 Classic (350 $), disponible en 42 ou 46 mm. En interne, ils sont assez similaires et ils ont tous les deux des écrans OLED lumineux, mais les conceptions sont différentes. La Watch4 est minimaliste, tandis que la Classic est plus traditionnelle et sportive. Toutes les tailles partagent des bracelets en silicone de 20 mm, mais il est facile de les échanger contre un design de votre choix.

Le Classic est fabriqué en acier inoxydable, il est donc plus durable que le Watch4 en aluminium. Il conserve également la lunette tournante mécanique populaire, vous pouvez donc déplacer physiquement le bord autour de l’écran pour faire défiler l’interface de la montre. La Watch4 s’en tient à une lunette numérique qui accomplit la même chose, comme sur la série Galaxy Watch Active, mais elle n’a pas le clic tactile satisfaisant lorsque vous parcourez les menus.

Les deux sont des montres rondes et attrayantes, et elles reposent confortablement sur le poignet, mais une lunette mécanique et l’acier inoxydable valent-ils 100 $ de plus ? Je ne pense pas. Vous devriez vous soucier davantage de choisir la bonne taille et de savoir si vous voulez du LTE. Les poignets plus petits graviteront vers des montres plus petites, mais attention : vous obtiendrez une batterie plus petite.

J’ai testé la Watch4 40 mm et la Watch4 Classic 46 mm. Le premier a à peine duré une journée complète, et c’est sans que l’affichage permanent (AoD) ne consomme de puissance. Il fallait toujours charger avant de me coucher si je voulais suivre mon sommeil. Le plus grand Classic, cependant, a gardé les lumières allumées pendant une journée et demie complète, même après le suivi du sommeil. C’était un peu moins avec AoD, mais pas de beaucoup. Optez pour des tailles plus grandes si votre poignet le permet.

Une interface familière

Photographie : Samsung

Si vous m’aviez dit que cette Galaxy Watch exécutait Wear OS, j’aurais dit « menteur, menteur, pantalon en feu ». Parcourez l’interface et elle ressemble presque exactement à ses prédécesseurs Tizen. C’est l’un des nouveaux changements dans Wear OS 3 : les fabricants pourront adapter le logiciel à leur propre style. Sur la gauche se trouvent toutes vos notifications, la droite abrite les vignettes (alias widgets) et un balayage vers le bas vous permet d’accéder aux paramètres de la montre.