Supercon 2022 : le souffle lumineux de Samy Kamkar

Parfois, le voyage lui-même est la destination. Celui-ci a commencé quand [Samy] avait 10 ans et sa mère a acheté un ordinateur. Il s’est connecté à IRC pour parler avec les gens des X-Files et a été WinNuked. En raison de cette expérience, modulo une vie de piratage, de piratage et de jeu, l’exposé se termine par une bobine Tesla flex-PCB portable pilotant essentiellement une enseigne au néon fabriquée à partir d’une ampoule de [Samy]son propre souffle autour de son cou. C’est compris? Bouclez votre ceinture, c’est des montagnes russes.

Sans trop en dévoiler, cette conférence porte sur la réalisation de projets et l’apprentissage de choses, et comment suivre votre nez peut vous mener dans des endroits inattendus, de nouvelles découvertes et des idées plus folles. Et tandis que le projet motivant est le tube incandescent rempli principalement d’azote, la conversation couvre une tonne de projets parallèles qui ont eu [Samy] là. Par exemple, tout cela n’aurait pas été possible si [Samy] n’avait pas de configuration de vide solide. Et il n’aurait pas eu d’installation sous vide s’il n’avait pas eu l’idée folle de fabriquer un dispositif de préservatif USB maudit, pour lequel il devait apprendre à faire de la pulvérisation en couche mince pour déposer de l’oxyde d’indium et d’étain. Cela conduit bien sûr à une quête parallèle de fabrication de crème glacée lyophilisée.

En même temps, [Samy] s’intéresse à la mécanique quantique, et l’une des expériences à faire à la maison nécessite des tubes à vide personnalisés, que vous voudriez fabriquer si vous aviez déjà une configuration à vide poussé, donc [Samy] doit apprendre le soufflage du verre. Il s’envole donc pour le Wisconsin pour apprendre de quelques souffleurs de verre scientifiques, s’arrêtant en chemin à l’université pour visiter un piège magnéto-optique (plus quantique !), puis se remet au travail sur la pièce maîtresse.

Ou peut-être que ce n’est pas la pièce maîtresse. Le tube incandescent de [Samy]’s souffle, récolté à partir d’un ballon en caoutchouc gonflé, est en fait une étude pour ce qui sera éventuellement la pièce maîtresse – une enseigne au néon sans fil pour [Samy]le mur. Ou peut-être le remplira-t-il d’autres gaz, nobles ou non. Nous ne savons pas encore.

Les choses que nous aimons [Samy]est qu’il explique tout en cours de route sans dénigrer le public, et qu’il cite ses sources. Pour cette raison, si vous êtes intéressé par l’un des innombrables sous-projets mentionnés en cours de route, il existe d’excellentes ressources pour vous ici. [Samy] est également très bon pour donner du crédit aux amis et aux hackers qui l’ont inspiré, dont un nombre surprenant sont dans l’orbite Hackaday et ont même donné des conférences à Supercon !

En revoyant à nouveau cette conférence, je suis frappé par le nombre de ces projets qui ont certes été seulement hors de [Samy]à sa portée lorsqu’il les a commencées, lui donnant un défi plausible à surmonter pour les réaliser. C’est vraiment le chemin du hacker, et ça fait une belle conversation. Apprécier.

François Zipponi
Je suis François Zipponi, éditorialiste pour le site 10-raisons.fr. J'ai commencé ma carrière de journaliste en 2004, et j'ai travaillé pour plusieurs médias français, dont le Monde et Libération. En 2016, j'ai rejoint 10-raisons.fr, un site innovant proposant des articles sous la forme « 10 raisons de... ». En tant qu'éditorialiste, je me suis engagé à fournir un contenu original et pertinent, abordant des sujets variés tels que la politique, l'économie, les sciences, l'histoire, etc. Je m'efforce de toujours traiter les sujets de façon objective et impartiale. Mes articles sont régulièrement partagés sur les réseaux sociaux et j'interviens dans des conférences et des tables rondes autour des thèmes abordés sur 10-raisons.fr.