Test de la barre de son Devialet Dione : son de qualité supérieure, peu de commandes

Dans le 15 années d’existence, la société parisienne de technologie audio Devialet s’est imposée comme un fournisseur de « légèrement inhabituel ». En fait, ce n’est pas au-dessus de virer dans le domaine du « très inhabituel en effet ».

Considérez simplement son haut-parleur sans fil Phantom. Il regorge de technologies innovantes, ça sonne bien… mais ce qui est le plus remarquable, c’est à quel point son design industriel est singulier. Si jamais vous vous retrouvez sur le marché pour un haut-parleur sans fil qui semble essayer de se rappeler comment voler, Devialet a un produit pour vous.

Avec le Dione, la société a apporté une partie de sa conception prévisible et imprévisible à l’une des catégories de produits les plus stables et les plus prévisibles du lot : la barre de son. Avec le Dione, Devialet a l’intention d’offrir les performances d’un système audio surround spatial Dolby Atmos à partir d’un seul boîtier, bien que, naturellement, une barre de son qui ait reçu le traitement de conception Devialet.

À l’extérieur, donc, le Dione est une unité assez substantielle (8,8 cm de haut, 120 cm de large, 16,5 cm de profondeur, il doit donc accompagner un téléviseur de taille égale s’il ne va pas avoir l’air un peu envahi. Il peut être monté sur une étagère ou au mur. Si c’est le premier, gardez à l’esprit qu’une hauteur de 8,8 cm peut être problématique si votre téléviseur est bas sur ses pieds ; si c’est le second, considérez le poids de la barre de son de 12 kg avant de décider de la fixer à une cloison en plaques de plâtre.

La grande caractéristique de conception visuelle de Dione est l’ORB (dont la majuscule est une idée de Devialet). L’ORB est un canal de haut-parleur central dédié et peut être tourné manuellement en fonction de l’orientation de la barre de son. Le Dione est équipé de gyroscopes, de sorte que ses autres haut-parleurs comprennent leurs responsabilités, quelle que soit la direction dans laquelle la barre de son est orientée.

Physiquement, cet ORB semble être fabriqué à partir d’un matériau si super dense qu’il s’enfonce dans la surface de la barre de son elle-même. En pratique, cela donne au Dione un aspect à la fois distinctif et inutilement plus grand qu’il ne le serait autrement.

Puissance prodigieuse

Photographie : Devialet

Comme on pouvait s’y attendre avec les produits Devialet, il y a pas mal de gros chiffres attachés au Dione. Quelque 950 watts de puissance, par exemple. Un total de 17 haut-parleurs (neuf cônes en aluminium pleine gamme et huit woofers basse fréquence en aluminium), disposés pour reproduire une disposition de son surround spatial Dolby Atmos 5.1.2. Un convertisseur numérique-analogique intégré au processeur « Devialet Intelligence » qui fonctionne à une résolution volumineuse de 24 bits/96 kHz. Une réponse en fréquence revendiquée de (un super-bas) 24 Hz à (un perce-oreille) 21 kHz. Un niveau sonore maximum de 101 db à 1 mètre (ce qui est, en gros, le territoire de la « moto en marche »).

À l’arrière de l’armoire, le Dione abrite une entrée optique numérique, une prise Ethernet et une entrée HDMI eARC. L’absence de pass-through HDMI est lamentable, bien que prévisible. Après tout, qui est sur le point de dépenser autant d’argent pour une barre de son sans un téléviseur à la pointe de la technologie pour l’accompagner ? Sa connectivité sans fil fonctionne avec le Wi-Fi double bande, Bluetooth 5.0, Apple AirPlay 2 et Spotify Connect. Et il est également compatible UPnP si vous avez du contenu stocké sur un réseau local commun.