ZSWatch : cette montre intelligente OSHW est aussi bricoleuse que possible

Nous le disons souvent, mais cela vaut la peine de le répéter : c’est l’âge d’or du making et du hacking. Entre un logiciel gratuit et open source puissant, une production de PCB à faible coût et des imprimantes 3D haute résolution pouvant tenir sur votre bureau, une personne dédiée a tout ce dont elle a besoin pour faire de son gadget de rêve une réalité. Si vous avez déjà eu besoin d’un rappel de ce fait, jetez simplement un coup d’œil à la ZSWatch.

Quand le créateur [Jakob Krantz] dit qu’il a construit cette montre intelligente sous licence MIT à partir de zéro, il le pense vraiment. Il a conçu la carte principale à 4 couches, mesurant seulement 36 mm de diamètre, entièrement en KiCad. Il a écrit chaque ligne du firmware et a même conçu lui-même le boîtier imprimable en 3D. Ce n’est pas un kit de développement portable qu’il a obtenu d’AliExpress et modifié – tout est construit à partir de zéro et mis à la disposition de tous ceux qui souhaitent créer leur propre version.

La vedette du spectacle est le SoC nRF52833, qui est associé à un écran circulaire 1,28″ 240 × 240 IPS TFT. L’écran ne prend pas en charge le toucher, il y a donc trois boutons physiques sur la montre pour la navigation. Les capteurs embarqués comprennent un accéléromètre MEMS LIS2DS12 et un MAX30101EFD capable de mesurer la fréquence cardiaque et les niveaux d’oxygène dans le sang, et il y a même un petit moteur de vibration pour la rétroaction haptique. Le tout est alimenté par une batterie Li-Po de 220 mAh qui [Jakob] dit est bon pendant environ deux jours – ensuite, vous pouvez déposer la montre dans sa station d’accueil correspondante pour être rechargée.

En ce qui concerne le côté logiciel, la montre se connecte à une application Android via Bluetooth pour l’accès à Internet et fournit les fonctions attendues telles que l’affichage de la météo, l’affichage des notifications et le contrôle de la lecture de musique. Oh, et il peut aussi indiquer l’heure. Le micrologiciel a été conçu dans un souci d’extensibilité, et [Jakob] a fourni à la fois un exemple d’application et une documentation de base pour les développeurs potentiels de ZSWatch.

Bien qu’il s’agisse d’une réalisation incontestablement impressionnante dans sa forme actuelle, [Jakob] dit qu’il a déjà commencé à travailler sur une deuxième version de la montre. Le nouveau matériel V2 implémentera un SoC mis à jour, un écran tactile et un connecteur de charge/programmation amélioré. Il cherche également à remplacer le boîtier imprimé en 3D par quelque chose de fraisé CNC pour un look plus professionnel.

Le ZSWatch nous rappelle en fait un peu le projet Open-SmartWatch que nous avons couvert en 2023, en ce sens que le résultat final semble si raffiné que la personne moyenne ne le prendrait même jamais pour du bricolage. Nous ne pouvons pas dire cela de toutes les montres intelligentes que nous avons vues au fil des ans, mais il ne fait aucun doute que l’état de l’art progresse pour ce genre de chose dans l’espace amateur.

François Zipponi
Je suis François Zipponi, éditorialiste pour le site 10-raisons.fr. J'ai commencé ma carrière de journaliste en 2004, et j'ai travaillé pour plusieurs médias français, dont le Monde et Libération. En 2016, j'ai rejoint 10-raisons.fr, un site innovant proposant des articles sous la forme « 10 raisons de... ». En tant qu'éditorialiste, je me suis engagé à fournir un contenu original et pertinent, abordant des sujets variés tels que la politique, l'économie, les sciences, l'histoire, etc. Je m'efforce de toujours traiter les sujets de façon objective et impartiale. Mes articles sont régulièrement partagés sur les réseaux sociaux et j'interviens dans des conférences et des tables rondes autour des thèmes abordés sur 10-raisons.fr.