10 raisons de recycler ses déchets informatiques

En France, la quantité de déchets informatiques s’élève à 24 kg/an et par habitant. Provenant des entreprises et des particuliers, ces déchets ne cessent d’augmenter. Les déchets informatiques présentant de nombreux inconvénients, il est important d’opter pour la solution idéale permettant de les gérer.

10 raisons de recycler ses déchets informatiques
10 raisons de recycler ses déchets informatiques

Voici 10 raisons de recycler les déchets informatiques.

Création d’emplois non délocalisables

Le recyclage des déchets informatiques prend en compte beaucoup d’opérations : collecte des déchets, leur reconditionnement, leur valorisation, etc. De ce fait, cela permet de créer beaucoup plus d’emplois qu’une simple mise en décharge.

Arrêt de la pollution environnementale

L’environnement peut facilement être pollué par les déchets informatiques. En effet, ils contiennent des métaux lourds ou précieux comme le mercure, le cuivre et le plomb. Ces derniers n’étant pas dégradables dans la nature, ils la pollueront sur de milliers d’années.

Arrêt de l’écroulement de la faune

La disparition des espèces animales est aujourd’hui beaucoup plus rapide qu’avant. En effet, elle est déjà de 1000 à 10 000 fois supérieure au rythme naturel. La principale cause de cet écroulement est la pollution chimique. Cette dernière prend en compte également les déchets informatiques.

Préservation de la bonne santé

Les déchets informatiques peuvent également avoir un impact négatif sur votre santé. Certains de leurs composants sont nocifs pour la santé. C’est le cas du mercure qui attaque le système nerveux. Une mise en décharge sauvage au lieu d’un recyclage peut entrainer des maladies dès que la pollution chimique remonte la chaîne alimentaire.

Réduction du coût d’accès aux technologies

Le coût d’accès aux technologies est réduit à cause du développement du marché des équipements informatiques d’occasion ou qui sont reconditionnés. Ainsi, le recyclage des déchets informatiques permet de démocratiser l’accès à la société de l’information et de la connaissance.

Économies sur budget de propreté

Recycler les déchets informatiques vous permettra de faire des économies sur vos budgets liés à la propreté. Cela prend donc en compte les budgets liés à l’élimination des déchets résiduels et ceux liés à la consommation de papiers et consommables.

Participation à la démarche RSE

Lorsqu’une entreprise recycle ses déchets informatiques, cela lui permettra d’améliorer ou de se lancer dans une démarche RSE (Responsabilité sociale des entreprises). Le recyclage des déchets informatiques permet donc de participer aux objectifs de certification environnementale.

Réduction de l’exploitation des ressources naturelles

La fabrication d’un outil informatique nécessite l’utilisation d’une grande quantité de ressources naturelles (pétrole par exemple). Par ailleurs, le fait de réutiliser un appareil entier ou des composants permet d’éviter la fabrication de produits neufs. Autrement dit, le recyclage des déchets informatiques permet de réduire l’exploitation des ressources naturelles.

Production de matières premières secondaires

Le recyclage des déchets informatiques est un processus permettant de produire de la matière première secondaire. Cette dernière sera utilisée pour fabriquer de nouveaux équipements. Cela permettra d’éviter certaines conditions sociales et environnementales désastreuses de l’extraction de matières premières.

Recyclage imposé par la loi

Les déchets informatiques appartiennent à la catégorie des DEEE (Déchets d’équipements électriques et électroniques). Cela inclut les cartouches d’encre et tout ce qui est lié à l’ordinateur. Depuis 2005, le recyclage des DEEE est imposée par une directive européenne à travers l’article L541-2 du code de l’environnement.

5/5 - (1 vote)