10 raisons qui montrent que l’UE se dirige vers une légalisation du cannabis

C’est un sujet d’actualité, qui fait couler beaucoup d’encre en Europe : faut-il légaliser ou non le cannabis, que ce soit dans son usage médical ou récréatif ? La véritable question réside autour de la question du cannabis récréatif, autrement dit utilisé pour un usage de loisir et personnel. Si certains pays comme Malte ou l’Allemagne ont déjà, ou sont sur le point, de franchir le pas, d’autres restent récalcitrants, comme la France. Pourtant, on voit bien que l’Union européenne se dirige vers une légalisation du cannabis. On revient dessus avec 10 raisons qui le prouvent !

Parce qu’il y a de plus en plus d’usagers

Alors qu’en 2019, l’Observatoire français des drogues et toxicomanies recensait 5 millions de consommateurs annuels en France et 1,4 million de consommateurs réguliers de cannabis, ce chiffre est en augmentation, notamment poussé par le confinement de 2020. La consommation se trouve habituellement chez les jeunes jusqu’à 25 ans, mais la part des 26-34 ans et 35-44 ans sont aussi en augmentation. Ce phénomène s’observe en France, mais aussi plus largement en Europe et partout dans le monde. La publicité autour du cannabis a fortement participé à ces augmentations.

À cause des gammes de produits immenses

En lien direct avec la publicité accrue autour du cannabis, il faut dire que les gammes de produits se sont largement démocratisées, rendant le cannabis plus « accessible » à la population. On retrouve aux États-Unis des produits de beauté à base de chanvre (hemp products), tendance qui arrive en France et en Europe à grands pas. Les atouts de ces produits ? Des effets démontrés pour le soin du corps. Pas étonnant que les gammes se retrouvent dans la santé, la beauté ou même l’alimentaire.

Des effets médicaux démontrés

Si les études restent encore timides sur le cannabis, notamment pour toutes ses substances (pas facile de distinguer la centaine de cannabinoïdes existants et leurs vertus respectives), celles qui existent montrent bien une corrélation entre un usage raisonné du cannabis dans un contexte médical. C’est le cas pour réduire les douleurs chroniques ou les nausées, par exemple.

Des possibilités et usages infinis

Que ce soit sous forme de chanvre, CBD ou feuille de cannabis, on peut consommer le cannabis sous de nombreuses formes. Le chanvre peut notamment être utilisé pour fabriquer des vêtements, grâce à ses fibres résistantes. C’est hyper écologique et dans la tendance de consommer plus local et responsable. Le CBD se consomme au quotidien sous de nombreuses formes. Le cannabis n’a pas fini de montrer tous ses secrets.

Certaines variétés ont des noms attrayants

Comment penser qu’elles peuvent vous vouloir du mal quand elles ont des noms faisant penser à des célébrités ou à des gourmandises ? Si vous pensiez que la glace était un dessert et que LA Confidential était un film, essayez encore. Ce sont là deux exemples des noms à la fois bizarres et intéressants pour désigner des variétés de cannabis. Ces noms restent très marketing, mais ça fonctionne et ça attire les consommateurs.

Une tendance mondiale

Depuis 2012, de nombreux États ont franchi le pas de la légalisation, que ce soit en Amérique du Nord, en Afrique, ou plus récemment en Europe avec Malte. À partir du moment où cela est toléré et encadré chez des voisins directs, l’Union européenne est toute disposée à franchir le pas à son tour.

Des débouchés économiques intéressants

Au vu des gammes de produits et des débouchés offerts par le cannabis, cela représente un marché économique intéressant, et pas seulement au niveau de la culture, distribution et consommation directe de cannabis. Certains secteurs, comme l’agriculture, le bâtiment ou encore le secteur vestimentaire pourraient bénéficier des atouts d’une légalisation du cannabis, renforçant même les petites et moyennes entreprises.

L’arrivée du CBD

Depuis quelques années, le CBD, ou cannabidiol, fait fureur sur le marché de la santé, de la beauté ou de l’alimentaire. Directement issue du cannabis, cette substance n’est pas du tout psychoactive, ce qui signifie qu’elle ne contient aucune trace de THC (qui est la substance interdite dans la plupart des États). Cette alternative du cannabis est très appréciée et largement plébiscitée pour ses effets sur l’organisme.

Des effets réels sur l’organisme

Lutte contre le stress, la fatigue, boost d’énergie ou antiseptique, le CBD présente de réels effets sur l’organisme. En combinant CBD et THC, la lutte contre certains symptômes de maladies graves est possible, notamment les douleurs ou les nausées.

Une démocratisation inévitable

Que ce soit à la télévision ou dans les médias, la question du cannabis est tellement présente qu’il est impossible de ne pas passer à côté. Avec les récentes évolutions législatives de Malte, puis l’Allemagne et le Luxembourg qui s’apprêtent à faire de même, l’Union européenne devra forcément franchir le pas aussi pour offrir un équilibre.

Légalisation et dépénalisation

À défaut d’une légalisation immédiate, notamment pour le cannabis récréatif, l’Union européenne dispose d’un certain nombre d’options, comme la dépénalisation (le retrait des sanctions pénales liées au cannabis). C’est toujours une alternative possible pour continuer à faire avancer le débat et satisfaire les consommateurs, notamment occasionnels.

5/5 - (1 vote)