Ora Funky Cat Review: Mignon, pas cher, mais à moitié cuit

tu seras pardonné pour ne pas connaître le constructeur automobile Ora, une filiale de Great Wall Automotive en Chine. La société est remarquable pour avoir attiré l’attention de Fiat après avoir fabriqué une voiture qui, selon la firme italienne, ressemblait remarquablement à sa Panda (les tribunaux italiens ont convenu) et plus récemment pour avoir conclu un partenariat avec BMW pour produire la Mini Electric en Chine). Ora est la dernière offre électrique du géant.

Le Funky Cat – oui, ça s’appelle comme ça – est la première incursion d’Ora en Europe. La voiture a trouvé des fans partout sur Internet, grâce à son design mignon, son prix abordable et ses spécifications techniques. Après une certaine attente, il est enfin disponible au Royaume-Uni, nous avons donc passé du temps avec.

Le Funky Cat a un avantage sur le prix par rapport à ses principaux rivaux comme le Cupra Born et le Renault Megané eTech. À 31 995 £ (37 962 $) et avec peu d’options à ajouter, il est nettement moins cher que ses rivaux plus établis. Et vous ne trouverez pas de batteries inconfortablement logées dans un châssis construit à l’origine pour un moteur à essence ; cette plate-forme est spécialement conçue pour un groupe motopropulseur électrique.

En regardant les spécifications, vous vous demandez peut-être quel est le problème. Une batterie de 48 kWh envoie 171 PS aux roues avant, ce qui permet un temps vif de 8,3 secondes de 0 à 62 mph et une vitesse de pointe de 99 mph. La portée est de 193 miles sur une charge, dit Ora. Sur un chargeur CC de 100 kW, la batterie se recharge en moins de 45 minutes, tandis qu’un chargeur domestique de 7 kW prendra naturellement plus de temps.

Photographie: Great Wall Motor Group

Cependant, c’est assez moyen pour un petit (plutôt) EV. C’est la technologie à l’intérieur qui semble impressionnante : un assistant vocal, des caméras qui peuvent dire si vous êtes fatigué (ou si vous avez laissé un enfant ou un animal domestique dans la voiture), un écran d’infodivertissement de 10,25 pouces, des caméras à 360 degrés et des capteurs qui peuvent voir autour de la voiture, radio Internet, mises à jour OTA pour ajouter des fonctionnalités au fur et à mesure, chargement de téléphone sans fil, modes de conduite réglables, poids de direction réglables… il semble avoir absolument tout pour lui.

Mais un examen plus approfondi de la voiture elle-même révèle quelques défauts. Sa peinture, si elle est prise dans la bonne lumière, ressemble à une peau d’orange (bien qu’elle soit lisse au toucher, elle a un effet étrangement tacheté). À l’intérieur, il y a des plastiques égratignés, et peu importe la ferveur avec laquelle Ora veut que vous pensiez que ses tissus intérieurs matelassés en font une qualité supérieure, ils ne le font tout simplement pas. Les voitures de la première édition reçoivent un badge maladroitement installé indiquant leur statut, mais cela soustrait plus qu’il n’ajoute. Sur le plan du design, c’est une jolie petite chose, mais elle ne serait pas déplacée dans un jeu GTA.

En déplacement, sa technologie est également presque là. Il n’y aura pas Apple CarPlay ou Android Auto avant le premier semestre 2023, vous devez donc vous fier aux propres efforts de navigation d’Ora. C’est un effort décent, mais les instructions audio sont souvent déroutantes et, à un moment donné, elles ont mis en garde contre « une congestion » à venir.

L’écran d’infodivertissement a tous les bons jouets, mais l’interface utilisateur n’est pas intuitive. Le prêt de la voiture à un ami entraînera des appels téléphoniques demandant comment basculer entre les écrans de navigation et de radio. Côté radio, la voiture est livrée avec une connexion 4G qui permet la radio Internet et les services OTA. Jusqu’à présent, Ora s’engagera à 12 mois de service, avec plus disponible via un abonnement payant plus loin sur la ligne. La radio Web est une bonne idée, mais si le signal est inégal, elle cesse de fonctionner. Il est lent à mettre en mémoire tampon, et donc le tuner DAB du Funky Cat est bien mieux adapté au travail.