Test du Hasselblad X2D 100C (2023) : des images vraiment magnifiques

Le nom d’Hasselblad est synonyme de photographie moyen format. Des appareils photo argentiques emblématiques de la série 500 au X1D de 2016, qui était le premier appareil photo sans miroir numérique compact (enfin, relativement) de format moyen. La qualité d’image du X1D d’origine était exceptionnelle, mais malheureusement, le reste de l’appareil photo laissait beaucoup à désirer. Même le deuxième modèle, qui accélérait considérablement les choses comme la mise au point automatique et le traitement, n’était toujours pas tout à fait là (6/10, WIRED Review).

Maintenant, Hasselblad a sorti le X2D 100C, ainsi que de nouveaux objectifs XCD V, et je suis heureux de dire que c’est l’appareil photo que les fans de Hasselblad attendaient. Il offre des fichiers RAW époustouflants et volumineux, est suffisamment rapide et reste suffisamment compact pour donner l’impression que vous photographiez avec un reflex numérique.

Mais c’est toujours un Hasselblad : à 8 200 $, plus 4 000 $ environ pour un objectif, ce n’est pas un appareil photo abordable pour les amateurs. Et pourtant, pour le bon type de photographe, le X2D est à la hauteur.

Enfin plus rapide

La pièce maîtresse du X2D est un nouveau capteur d’image. Le capteur est de la même taille physique que celui du X1D II, mais le nombre de mégapixels est le double. Le capteur est de 11 656 x 8 742 pixels, ce qui le place en fait légèrement au-dessus de 100 mégapixels, et il a un rapport d’aspect de 4:3. Hasselblad vante également les 15 arrêts de plage dynamique que ses fichiers 16 bits offriront. Ces statistiques vous semblent-elles familières ? C’est peut-être parce que le GFX100 moyen format sans miroir de Fujifilm utilise un capteur très similaire.

Photographie : Hasselblad

Cette taille de capteur élevée rend des images incroyablement nettes avec un très beau micro-contraste dans les détails. Il est à tous égards meilleur que le précédent capteur Hasselblad utilisé dans le X1D, et l’un des meilleurs sur le marché à l’heure actuelle. Le seul inconvénient est que vous obtenez des fichiers image volumineux. Si vous vous retrouvez avec un X2D, assurez-vous de récupérer des disques de stockage SSD de rechange (et nous avons un guide des SSD ici), car les fichiers RAW de cet appareil photo dépassent 200 mégaoctets par image. Même les JPEG « fins » font entre 60 et 80 mégaoctets, selon la scène.

L’autre, à mon avis, une mise à niveau encore meilleure dans le X2D est un nouveau processeur. Les fichiers d’image volumineux sont agréables, mais pas si géniaux s’il faut une éternité pour les filmer, comme ce fut le cas avec le X1D. Cette fois-ci, j’ai trouvé que, bien qu’il ne soit pas un démon de la vitesse, le X2D est assez rapide pour que je n’aie remarqué aucun décalage. La mise à niveau du processeur est associée à une mise à niveau de mise au point automatique qui utilise désormais 294 points de détection de phase, qui couvrent la quasi-totalité du capteur. Cela contribue à le rendre sensiblement plus rapide.

Bien que le système de mise au point automatique du X2D soit une énorme amélioration, il est loin de ce que vous trouverez dans les appareils photo phares plein format comme le Sony A9 ou le Canon R5. Cela m’a beaucoup rappelé le système de mise au point automatique de Fujifilm, qui sur le papier n’est pas très impressionnant, mais dans le monde réel, du moins pour le type de prise de vue que je fais, les systèmes de mise au point automatique Fujifilm et Hasselblad sont assez bons à 90 % du temps. Le X2D n’est pas l’appareil photo que je prendrais pour filmer des événements sportifs, et il a certainement eu quelques problèmes dans les scènes rétro-éclairées (où tous les systèmes de mise au point automatique tombent en panne), mais pour la plupart des situations, il était assez précis, bien qu’il ait tendance à chasser a l’heure. L’autre chose à noter ici est que pour profiter pleinement de la nouvelle vitesse de mise au point automatique, vous devrez utiliser l’un des nouveaux objectifs de Hasselblad. Alors que le verre hérité de l’entreprise fonctionnera avec le X2D, il ne sera pas aussi rapide de se concentrer.

Le X2D inclut désormais la stabilisation d’image dans le corps, qui, selon Hasselblad, offre jusqu’à sept arrêts de stabilisation. La société affirme que vous pouvez prendre des photos à main levée à une vitesse d’obturation allant jusqu’à une seconde, ce qui a été confirmé lors de mes tests. J’ai la chance d’avoir des mains assez stables et j’ai pu filmer jusqu’à 1,5 seconde sans flou. D’un autre côté, tout tremblement est très visible avec un capteur qui enregistre ce niveau de détail.

François Zipponi
Je suis François Zipponi, éditorialiste pour le site 10-raisons.fr. J'ai commencé ma carrière de journaliste en 2004, et j'ai travaillé pour plusieurs médias français, dont le Monde et Libération. En 2016, j'ai rejoint 10-raisons.fr, un site innovant proposant des articles sous la forme « 10 raisons de... ». En tant qu'éditorialiste, je me suis engagé à fournir un contenu original et pertinent, abordant des sujets variés tels que la politique, l'économie, les sciences, l'histoire, etc. Je m'efforce de toujours traiter les sujets de façon objective et impartiale. Mes articles sont régulièrement partagés sur les réseaux sociaux et j'interviens dans des conférences et des tables rondes autour des thèmes abordés sur 10-raisons.fr.