La peine de mort, souvent appelé peine capitale, fait partie de l’un des sujets qui est à ce jour encore au cœur des débats. En effet, certains sont tout à fait contre pour des raisons éthiques, sociétale et morale ; tandis que d’autres demande le retour de cette peine. La peine de mort est abolit en France depuis le 26 août 1981. A ce jour, 56 pays dans le monde appliquent encore cette sanction au nom de la justice. Parmi eux, on dénombre certains états des États-Unis, la Chine, l’Arabie Saoudite ou encore la Biélorussie.

La peine de mort, sujet au cœur des débats
La peine de mort, sujet au cœur des débats

Aujourd’hui, nous allons vous donner 10 raisons d’être contre la peine de mort.

Un châtiment cruel

Au fil des siècles, la peine de mort a mis en place des châtiments corporels qui relèvent de l’inhumain. En effet, on peut citer ici l’écartèlement, le crucifiement, la lapidation ou encore l’empalement. De nos jours, les moyens les plus utilisés sont la lapidation, l’injection létale, la chaise électrique, la pendaison ou encore la fusillade. Néanmoins, ces châtiments n’en restent pas moins cruel aux yeux de certains qui pensent d’un point de vue éthique. En effet, chacun a un droit inhérent sur sa condition et sa vie humaine.

Une sanction antidémocratique

Il est important de soulever le questionnement de la sanction dans la vie en société, et c’est d’ailleurs le rôle de la justice. Toute démocratie se doit d’instaurer une justice fiable et équitable pour chacun de ses concitoyens. Par ailleurs, il est important de constater que la majorité des pays qui appliquent encore la peine capitale sont des pays avec des gouvernements dits oppressifs. Par exemple, on peut citer des pays tels que la Chine qui est le premier pays au monde en termes de nombre de condamnation à mort. Mais, on peut également citer l’Iran, la Syrie, le Yémen ou encore la Corée du Nord.

Le droit à la vie

Le droit à la vie de chaque être humain est un droit indiscutable qu’il a été donné à chacun. Nombreux sont ceux qui mettent cet argument en avant pour justifier leur position contre la peine de mort. En effet, qui peut se prôner détenteur du destin de la vie d’un être humain ?

À mon sens, personne n’a le droit d’ôter une vie humaine, même s’il s’agit de la vie d’un criminel.

La contradiction avec le principe de la justice

Le rôle de la justice au sein de la société est d’être l’arbitre neutre et impartial des comportements des citoyens. En effet, son rôle est de sanctionner des actes interdits par la loi et a le devoir de protéger les personnes vulnérables. Néanmoins, le principe de la peine de mort va à l’encontre de ce principe puisque c’est un moyen simple de se venger. La peine de mort fait aussi référence aux yeux de certains à la loi de Talion, « Œil pour œil, dent pour dent« , qui est en totale contradiction avec le principe de sanction de la justice ; et qui prône la vengeance.

Les raisons morales et éthiques

Est-ce moral de punir un crime par un autre crime ? D’infliger des châtiments corporels humiliants, dégradants et cruels ? D’ôter la vie humaine ?

Voilà les questions les plus courantes qui reviennent au cœur des débats. La peine de mort est une sanction qui ne relève pas de la morale, de l’éthique et des principes de fondement de la société. La peine capitale est une violation des droits humains et du droit à la vie.

L’encouragement de l’abolition au niveau internationale

Le droit international encourage l’abolition de la peine de mort, pour toutes les raisons citées précédemment, au niveau mondial. De plus, le droit international mentionne le fait que la peine de mort est strictement interdite en temps de paix comme en temps de conflits. De plus, certains pays sanctionnent des crimes qui n’en sont pas comme l’homosexualité.

Par ailleurs, la voix d’un combat commun raisonne par le biais d’Amnesty International. Cette organisation se bat contre la peine de mort.

« La peine capitale s’inscrit dans une culture marquée par la violence, sans apporter de remède à ce fléau.« 

La peine de mort ne dissuade pas

La peine de mort n’est pas une sanction dissuasive pour les criminelles. En effet, certains représentants de gouvernement international encouragent cette pratique en mentionnant qu’elle permet un contrôle de la criminalité. Néanmoins, il est important de noter que les criminels qui ont des problèmes mentaux ou encore qui aiment faire du mal ne sont pas dissuadés par ces sanctions.

Un taux de criminalité inchangé

Il a été prouvé que la peine de mort est une sanction inefficace. En effet, les pays qui ont aboli la peine de mort ne recensent aucun changement au niveau du taux de criminalité. A contrario, cette pratique reflète un modèle gouvernemental qui encourage la violence.

Les erreurs de justice

La justice est un système qui permet, au sein de la société, de punir les actes répréhensibles par la loi. En effet, même si celle-ci se prône fiable et impartiale, ce n’est pas toujours le cas. En effet, l’histoire a prouvé que la justice a déjà commis des erreurs. Par ailleurs, la peine de mort ne permet aucun retour en arrière, car si une personne est exécutée il est impossible par la suite de réparer cette erreur. Par exemple, Georges Stinney, jeune garçon de 14 ans a été exécuté pour deux meurtres qu’il n’a pas commis. 70 ans après son exécution, il a été innocenté, mais il était trop tard pour faire machine arrière.

L’efficacité des prisons

Les prisons sont efficaces et permettent donc de supprimer la sanction de la peine de mort. En effet, ce sont des lieux qui permettent de tenir à l’écart les criminels les plus dangereux pour la société.

Quel est votre avis sur ce débat ? Pour ou contre la peine de mort en 2021 ?

 

« La meilleure façon de prédire l’avenir est de le créer » est une citation qui caractérise parfaitement mon ambition en tant qu’étudiante et future diplômée en langues étrangères appliquées. Véritable cinéphile et grande amatrice de séries télévisées, actualités people et voyages en tout genre, je suis ambitieuse et passionnée par mes rêves. Je pense, à l’instar de Churchill, qu’il est difficile d’échouer, mais encore plus difficile de ne pas avoir essayé de réussir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire !
Entrez votre nom ici