D’abord, il y avait l’iPad. Ensuite, la Surface de Microsoft est arrivée et a montré que vous pouviez faire du vrai travail sur une tablette. Ou, du moins, certaines personnes le peuvent. La conception hybride ordinateur portable-tablette est soit le meilleur des deux mondes, soit le pire, selon ce que vous devez faire.

Que vous les aimiez ou les détestiez, les hybrides sont là pour rester, et Apple et Microsoft ne sont plus les seuls acteurs. Le nouveau Dell Latitude 7320 rejoint la gamme Surface et le ThinkPad X12 de Lenovo (examen à venir) pour compléter un éventail croissant d’options. Le nouveau Latitude détachable est pratique la plupart du temps, mais il n’offre rien que la Surface n’offrait déjà.

Le meilleur des deux mondes. Peut-être

L’attrait du gadget hybride ordinateur portable-tablette, du moins tel que la Surface l’a défini, est que vous obtenez une tablette avec votre ordinateur portable. L’hypothèse sous-jacente est que l’hybride est avant tout un bon ordinateur portable, et c’est là que le Latitude surpasse la Surface.

C’est à peu près aussi proche d’une copie de la Surface Pro 7 que vous pouvez l’obtenir sans procès. Une petite divergence est une béquille qui soutient l’écran, sans doute le couronnement de la Surface. La version de Dell finit par être légèrement moins stable plus vous positionnez l’écran à la verticale. Je l’ai rarement remarqué au quotidien, mais si vous avez l’écran assez vertical sur vos genoux, il vacille plus que le Surface ou le Lenovo.

Du point de vue du design, le Latitude est très proche de la Surface Pro 7, mais avec des bords plus arrondis et des lunettes légèrement plus petites. Comme avec sa gamme d’ordinateurs portables XPS, Dell a réduit les lunettes au point où vous les remarquez à peine.

L’écran IPS de 13 pouces, rapport 3:2 (1 920 x 1 280 pixels) est agréable et lumineux mais n’a pas la netteté haute résolution que vous obtenez avec la Surface (qui contient 2 880 x 1 920 pixels dans une taille d’écran plus petite de 12,3 pouces) . L’écran du Latitude s’en sort mieux avec la couleur, mais à moins que vous ne soyez un pro de la création, cela n’aura probablement pas d’importance. L’écran est un endroit que la Surface gagne, mais c’est quelque chose que vous ne remarquerez probablement pas sans les mettre côte à côte.

Photographie : Dell

Il n’y a pas une tonne de place pour les ports sur ces machines hybrides. Le Latitude 7320 propose deux ports USB-C compatibles Thunderbolt 4, un de chaque côté de l’écran. C’est un plus par rapport à la Surface, qui ne prend pas en charge Thunderbolt. Il y a aussi (heureusement) une prise casque. Il existe un modèle avec prise en charge LTE qui comprend un emplacement pour une micro-SIM, mais sinon, les deux ports USB et une prise casque sont tout ce que vous obtenez.

Le Latitude 7320 est doté de processeurs Intel Core de 11e génération. Le modèle que j’ai testé possède une puce Core i7, 16 Go de RAM et un SSD PCIe de 256 Go. Dell propose une large gamme d’options pour le 7320. Les modèles bas de gamme utilisent des puces Intel Core i3, et le milieu de gamme est disponible avec un i5. Les options de RAM vont de 4 gigaoctets dérisoires (non recommandés) jusqu’au modèle de 16 gigaoctets que j’ai testé.