Son nom ? Le coronavirus, surnommé Covid-19 par l’Organisation mondiale de la Santé, celui-ci trouve sa genèse en Chine, plus précisément dans le marché exotique de Wuhan.

En cause ? Un petit animal nommé Pangolin. Porteur de ce virus, celui-ci aurait contaminé l’homme après avoir été mangé. Depuis c’est la psychose mondiale, et le virus progresse vite, très vite. Aujourd’hui on vous parle du Coronavirus, avec 10 raisons de s’inquiéter de la propagation du Covid-19 en France.

Le coronavirus arrive en France, à Paris et à Starsbourg
Le coronavirus arrive en France, à Paris et à Starsbourg

Des symptômes douloureux

On a tous en mémoire les rudes hivers de notre enfance, quand on avait eu le malheur d’attraper la grippe : une semaine minimum de repos, fortes migraines, nausées, toux et fièvre.

Le Covid-19 ou coronavirus est de la même famille que la grippe, avec une différence notable : les difficultés respiratoires sont bien plus profondes que celles de la grippe.

En d’autres termes, si vous êtes déjà affaibli par l’âge ou la maladie, les chances de s’étouffer et de succomber de la toux sont assez élevées.

Une propagation alarmante

Avec un premier cas confirmé en Chine le 23 janvier 2020, le nombre de contaminés du coronavirus ne cesse de grimper, pour atteindre un sommet à l’heure où l’on écrit cet article : 80 134 cas.

Il s’agît de la plus forte hausse de contamination de l’histoire du 21e siècle, Ebola et la grippe aviaire ne sont que de pâles copies.

Une méconnaissance de la maladie

Même si de très nombreux états et entreprises se penchent sur le sujet, aucun vaccin ni action préventive n’ont encore été découverts, les soins disponibles ne sont que des traitements symptomatiques et il n’est donc pas possible à ce jour de prévenir la contamination. Les seules informations dont nous disposons actuellement sont ses origines : un petit animal sauvage venu de Chine. Certains commentateur n’ont pas hésité à relever que devenir végétarien et arrêter la viande aurait empêcher ce type d’événement.

Les états pris de cours

À toutes ces problématiques s’ajoute une encore plus grande : la plupart des états ne sont pas prêts à se protéger face à une pandémie de cette envergure. La Chine a réussi l’exploit de construire un hôpital en 2 semaines, mais c’est loin d’être le cas pour tous les pays d’Europe.

Alors que des cas de coronavirus en Italie ont été détectés, il est maintenant clair que la France n’est pas prête à se battre face au virus, la fermeture des frontières est en ce moment débattue, mais compliquée à mettre en place.

Un lien flou entre les malades

Malgré la mise en quarantaine pratiquement instantanée des premiers malades, certains chercheurs alarment les états quant à une possibilité très particulière de ce virus : certaines personnes ont été contaminées par des individus ne présentant aucun symptôme.

Il serait donc possible que les symptômes du coronavirus ne soient pas toujours visibles, rendant encore plus difficile le combat contre son avancée. Freiner la propagation du Covid-19 en France risque d’être une chose très compliquée.

Le coronavirus en France : Paris et Strasbourg

L’infection s’était limitée à la Chine, mais depuis plusieurs jours celle-ci a atteint l’Europe, touchant de plein fouet l’Italie, mais également la France, avec un premier mort du coronavirus à Paris. Malheureusement cela ne s’arrête pas là, on ressence des cas de coronavirus à Strasbourg, en Bretagne, en Auvergne, dans la région de Nancy et de Lens.

Des chefs d’État atteints

Le ministre de la santé iranien a été signalé positif au coronavirus, une piqure de rappel nous montrant que personne n’est épargné, ni même les hommes politiques : si d’autres cas venaient à se concrétiser, il serait probable que certaines branches des états se retrouvent déséquilibrées.

L’économie mondiale en perdition

Depuis fin janvier 2020, la Chine est à l’arrêt, très peu de bateaux quittent le port de Shenzhen et aucune commande ne peut être passée. De nombreuses entreprises se trouvent actuellement sans stock et les marchés financiers commencent à baisser.

Apple a signalé être au bord de la rupture de stock et prévient que les iPhone se feront rares d’ici peu de temps.

La Corona, on la préfère en bière qu’en virus !

Biere Corona Coronavirus Virus
Le 1er mexicain victime du Corona Virus

Nous sommes trop jeunes pour mourir

Nous ne savons pas pour vous, mais nous, nous espérions mourir autrement qu’à cause d’un animal aussi bizarre qu’un pangolin…

Pour suivre la propagation : https://www.lefigaro.fr/sciences/2020/03/27/01008-20200327LIVWWW00001-coronavirus-covid-19-France-epidemie-Macron-Trump-patients-bilan-morts-armee.php

LAISSER UN COMMENTAIRE

Rédigez votre commentaire !
Entrez votre nom ici